Protocole eFAST

 1 vote

Réalisation de la procédure eFAST (extended Focused Assessment with Sonography for Trauma): coupes à effectuer et résultats attendus.


Introduction

La procédure eFAST (extended Focused Assessment with Sonography for Trauma) est un examen de débrouillage réalisé dans le cadre de la prise en charge des patients traumatisés.
L'objectif est la recherche de liquide libre -du sang essentiellement- et pour la version étendue d'un pneumothorax.
La sensiblité est de 90% et la spécificité de 95% pour plus de 500mL de liquide libre, beaucoup plus faible pour les atteintes d'organes.
Nous passerons ici en revue les vues à effectuer pour cette procédure. La même sonde (abdominale) est utilisée pour toutes les coupes, l'objectif étant la rapidité de l'examen.
Le positionnement de la sonde est résumé dans l'image ci-dessous, notez parfois l'ajout de la visualisation de la VCI pour une estimation de la volémie. Le nombre de coupes est valable selon les protocoles utilisés (le RUSH propose par exemple un examen cardiaque plus approfondi). Les vues sont présentées dans l'ordre à suivre en l'absence de point d'appel.
Pour toutes les images à suivre, celle de gauche sera la coupe à obtenir avec une situation physiologique, celle de droite une situation pathologique.

Positionnements des sondes


Vue RUQ (Right Upper Quadrant)

La sonde est positionnée en sagittal (pointeur vers la tête du patient) au niveau des dernières côtes droites et la plus postérieure possible, la main touche le lit.
Il faut chercher à obtenir une coupe contenant le foie (liquide péri-hépatique), le rein droit (liquide dans le Morrison) et le diaphragme (liquide pleural).
Une fois la coupe obtenue on oriente la sonde vers le haut pour mieux visualiser un éventuel épanchement pleural droit puis vers le bas pour le pôle inférieur du rein et la gouttière pariéto-colique. Du liquide dans l'espace de Morrison est visualisé sur l'image de droite.

Vue RUQ (Right Upper Quadrant)
Vue RUQ (Right Upper Quadrant)

Vue LUQ (Left Upper Quadrant)

La sonde est positionnée en sagittal (pointeur vers la tête du patient) au niveau des dernières côtes gauches et la plus postérieure possible, la main touche le lit.
Il faut chercher à obtenir une coupe contenant la rate (liquide péri-splénique), le rein gauche (liquide dans le récessus spléno-rénal ou poche de Koller) et le diaphragme (liquide pleural).
Une fois la coupe obtenue on oriente la sonde vers le haut pour mieux visualiser un éventuel épanchement pleural gauche puis vers le bas pour le pôle inférieur du rein et la gouttière pariéto-colique. Du liquide dans le récessus spléno-rénal est visualisé sur l'image de droite.

Vue LUQ (Left Upper Quadrant)
Vue LUQ (Left Upper Quadrant)

Vue pelvienne

La sonde est positionnée en horizontal dans l'hypogastre puis en sagittal.
Il faut chercher à obtenir une coupe contenant la vessie, le rectum et soit la prostate soit l'utérus. On recherchera du liquide dans le cul de sac de Douglas.

Chez la femme

A gauche une vue sagittale normale, à droite une sagittale avec une faible quantité de liquide dans le cul de sac de Douglas.
Chez la femme en âge de procréer, du liquide libre dans le Douglas peut être physiologique tant qu'il ne présente pas d'hyperéchogénéicité (alors évocateur de sang) et que le diamètre antéro-postérieur est inférieur à 3cm.

Vue sagittale normale femme
Vue sagittale anormale femme

Chez l'homme

En haut: à gauche une vue sagittale normale, à droite une transverse norme.
En bas: présence de liquide avec visualisation d'une zone hyperéchogène évocatrice de sang coagulé.
La difficulté principale est de ne pas confondre les vésicules séminales; il faut se rappeler que du liquide libre n'a rien à faire au-dessous ou latéralement à la prostate.

Vue sagittale normale homme
Vue transverse normale homme
Vue sagittale anormale homme
Vue transverse anormale homme

Vue sous-xyphoïdienne

Objectif: repérer un épanchement péricardique, évaluation très rapide de la fonction ventriculaire. En cas de nécessité cette vue peut être substituée par une parasternale long axe. La sonde doit être placée environ 3 centimètres sous le sternum, le pointeur de la sonde à droite, et l'orientation de la sonde vers la ligne médio-claviculaire gauche. Une rotation de la sonde à 90% en anti-horaire permet de visualiser la veine cave inférieure à l'entrée de l'oreille droite.
A gauche, un rappel anatomique de la vue à obtenir , à droite un épanchement péricardique avec collapsus des cavités cardiaques.

coupe sous-xyphïdienne normale
coupe sous-xyphïdienne épanchement péricardique

Vues pulmonaires

La sonde doit être placée sagittalement au niveau du 2ème-3ème espace intercostal, sur la ligne médio-claviculaire.
Les différents résultats sont détaillés dans la section pleuro-pulmonaire.

Conclusion

La réalisation d'un eFAST doit être rapide (3-5 minutes) et nécessite de l'entrainement pour être pratiquée efficacement.
C'est un examen de débrouillage actuellement considéré comme indispensable dans la prise en charge des patients traumatisés et doit faire de partie de l'arsenal de tout échographiste d'urgence.

Références, source des images et liens utiles
1. Körner M, Krötz MM, Degenhart C et-al. Current Role of Emergency US in Patients with Major Trauma. Radiographics. 2008;28 (1): 225-42.
2. Samir Haffar MD Gastroenterologist & Sonographer Damascus – Syrian Arab Republic Extended focused assessment with sonography for trauma E-FAST
3. Brenchley J, Walker A, Sloan JP et-al. Evaluation of focussed assessment with sonography in trauma (FAST) by UK emergency physicians. Emerg Med J. 2006;23 (6): 446-8.
4. Bhoi S, Sinha TP, Ramchandani R et-al. To determine the accuracy of focused assessment with sonography for trauma done by nonradiologists and its comparative analysis with radiologists in emergency department of a level 1 trauma center of India. J Emerg Trauma Shock. 2013;6 (1): 42-6.

Cours suivant

Dernière modification le 27/10/2020.